top of page

L'EVANGILE AU COEUR DE NOTRE VIE

20 DECEMBRE 2023

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 1, 26-38

Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David ; cette jeune fille s'appelait Marie. L'ange entra auprès d'elle et lui dit : « Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi ». A ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit: « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son Règne n'aura pas de fin ». Marie dit à l'ange: «Comment cela se fera-t-il puisque je n'ai pas de relations conjugales » ? L'ange lui répondit: « L'Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Elisabeth, ta parente, est elle aussi enceinte d'un fils dans sa vieillesse et elle en est à son 6ème mois, elle qu'on appelait la stérile, car rien n'est impossible à Dieu». Marie dit alors: «Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu l'as dit » ! Et l'ange la quitta.

© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B.)

L'évangile au cœur de notre vie

Le passage de l'Évangile de ce jour est le magnifique récit de l’Annonciation, le moment le plus important dans le récit de la naissance de Jésus.

L'ange Gabriel est envoyé par Dieu pour annoncer à Marie qu'elle a été choisie pour être la mère du Messie, le Fils de Dieu. La scène est empreinte de solennité et de grâce divine. Marie, simple jeune fille de Galilée, que tout le monde connaît à Nazareth, son village. Elle est humble et pleine de grâce. Elle est troublée par la visite de l'ange, mais elle écoute avec une foi profonde le message qui vient de Dieu et qui lui est délivré. L'ange annonce la conception miraculeuse par l'Esprit saint et la naissance d'un enfant qui sera appelé le « Fils du Très-Haut ».

Le verset 32 nous dit : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père. »
L'expression « Fils du Très-Haut » souligne la nature divine de notre Seigneur Jésus. Elle indique que notre Seigneur est le Fils de Dieu, partageant la même essence divine que le Père. Cette affirmation évoque la grandeur et la transcendance de notre Seigneur Jésus, et elle établit un lien intime avec Dieu.

La mention du « trône de David » rappelle les promesses messianiques faites à David dans la première Alliance. Notre Seigneur Jésus est annoncé comme l'héritier légitime de la lignée royale de David. Cette référence souligne la continuité du plan de Dieu à travers l'histoire et l'accomplissement des prophéties messianiques.

Les promesses messianiques faites au roi David sont principalement enregistrées dans la première alliance de la Bible, notamment dans le livre de Samuel et les Psaumes. Ces promesses évoquent la descendance de David et de sa lignée sur le trône. Voici quelques-unes des promesses. C’est très important de se pencher un instant sur la première Alliance :
Dans 2 Samuel 7, 16 : Ta Maison et ton règne seront assurés pour toujours après toi. Ton trône sera affermi pour toujours. » Cela veut dire qu’il David aura une descendance qui régnera éternellement.
Dans le Psaume 89, 4-5 Dieu dit : J’ai fait alliance avec celui que j’ai choisi, j’ai fait ce serment à mon serviteur David : « J’affermirai ta descendance pour toujours ».
Dans le Psaume 2, 6-7 : « C’est moi qui ai établi mon roi (David) sur Sion, ma montagne sainte ! » Je veux proclamer le décret du Seigneur. Il m’a dit : « Tu es mon fils, je t’ai engendré aujourd’hui. »
Dans Jérémie 23, 5 : « Voici que les jours viennent, déclare le SEIGNEUR, où je donnerai à David un germe juste. Il régnera avec compétence, il exercera le droit et la justice. »
Cette branche de David est une référence au Messie.
Enfin il faudrait méditer le psaume 72 où est présenté un roi qui apportera de la justice et de la paix au peuple.

Cette nouvelle faite à Marie transcende les lois naturelles et souligne la nature divine de notre Seigneur Jésus. La promesse du nom « Jésus », qui signifie « Dieu sauve », est d'une grande importance théologique.
Ce nom révèle la mission salvatrice de notre Seigneur, destiné à sauver l'humanité de ses péchés. Ainsi, cette Annonciation marque le début de l'accomplissement des prophéties messianiques et annonce la venue du Rédempteur. Le passage souligne également la disponibilité et l'obéissance de Marie face à la volonté de Dieu. Son « fiat » qui vient du latin (que cela soit fait) est un exemple d’obéissance et de soumission confiante à la providence divine.

Marie devient ainsi le modèle de la foi, de l'humilité et de la coopération avec le plan de Dieu.
Même si nous avons pris nos distances envers l’Eglise, méditons dans notre sphère privée ce magnifique passage de l'Annonciation, révélant la grâce de Dieu à l'œuvre dans le mystère de l'Incarnation. Ce passage nous invite à méditer sur la foi de Marie, son acceptation de la volonté divine, et à reconnaître en notre Seigneur Jésus le Messie, le Sauveur, le Rédempteur promis depuis longtemps… à David et aux prophètes.
Amen !

Didier Antoine

bottom of page