top of page

L'EVANGILE AU COEUR DE NOTRE VIE

21 DECEMBRE 2023

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc, 39-45

En ce temps-là, Marie partit en hâte pour se rendre dans le haut pays, dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth sa cousine. Or, lorsqu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant bondit dans son sein et Elisabeth fut remplie du Saint Esprit. Elle poussa un grand cri et dit: «Tu es bénie plus que toutes les femmes, béni aussi est le fruit de ton sein ! Comment m'est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ? car lorsque ta salutation a retenti à mes oreilles, voici que l'enfant a bondi d'allégresse en mon sein. Bienheureuse celle qui a cru : ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s'accomplira » !

© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B)

L'évangile au cœur de notre vie

Ce passage de notre évangile de ce jour nous plonge dans une relation divine extraordinaire entre deux femmes… en joie, dans l’allégresse et même entre deux enfants dans le ventre de leur mère.
Lorsque Marie qui vient d’être informée qu’elle va enfanter un sauveur pour le monde se rend chez sa cousine Élisabeth… quelque chose de remarquable se produit.

Dès que Marie salue Élisabeth, l'enfant dans le sein d'Élisabeth tressaille de joie. Ce moment revêt une profonde signification théologique et spirituelle. Le tressaillement de l'enfant dans le sein d'Élisabeth, qui sera plus tard identifié comme Jean-Baptiste, révèle une reconnaissance mystique exceptionnelle de la présence du Christ qui vient tout juste d’être conçu. C'est un témoignage précoce de la mission exceptionnelle de Jean-Baptiste en tant que précurseur du Messie, de notre Seigneur Jésus.
Et Élisabeth, habitée par l'Esprit saint, s'exclame : « Tu es bénie plus que toutes les femmes, béni aussi est le fruit de ton sein ! »

C’est une déclaration puissante d'Élisabeth, remplie du Saint-Esprit, à l'égard de Marie : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein ! » Elle est chargée de signification et révèle la compréhension profonde d'Élisabeth du rôle particulier de Marie dans la volonté de Dieu. « Bénie es-tu entre les femmes", souligne la faveur particulière accordée à Marie. Cette bénédiction n'est pas simplement une reconnaissance humaine, mais plutôt une affirmation prophétique de la grâce extraordinaire qui repose sur elle. Marie est élevée au-dessus de toutes les femmes, choisie pour être la mère du Messie, et cette bénédiction anticipe le rôle central qu'elle jouera dans l'accomplissement des promesses de Dieu.

Ce passage met en lumière la manière dont Dieu interagit de manière intime et significative avec notre humanité. L'enfant dans le sein d'Élisabeth, qui deviendra Jean-Baptiste, reconnaît la présence du Sauveur à travers le salut de Marie. C'est un moment où la grâce divine se manifeste à travers des relations humaines, soulignant la bénédiction extraordinaire qui accompagne la mission de Marie.
L'importance du thème de la joie est également importante… la présence de notre Seigneur dans chacun d’entre nous est une joie. Cette joie n'est pas seulement individuelle, mais se propage à travers la lignée de David, démontrant que l'accomplissement des promesses de Dieu pour son peuple, a des implications universelles et générationnelles.

Même si nous avons pris de la distance envers l’Eglise, ce passage de l’évangile nous offre un aperçu fascinant des relations divines et humaines. C'est un moment où les voiles du mystère sont soulevés, où la grâce divine se manifeste à travers des interactions quotidiennes, et où la joie céleste se communique à travers les générations, à travers les individus même blessés. Ce passage nous invite à méditer sur la profondeur de la grâce de notre Dieu... sur la manière dont elle se révèle dans les moments simples de la vie quotidienne parfois compliquée.
Amen !

Didier Antoine

bottom of page