top of page

L'EVANGILE AU COEUR DE NOTRE VIE

25 DECEMBRE 2023

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 1, 1-28

Au commencement était Le Verbe, et le Verbe était tournée vers Dieu, et la Verbe était Dieu. Il était au commencement tourné vers Dieu. Tout fut par lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans lui. En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes, et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas accueillie. Il y eut un homme, envoyé de Dieu ; son nom était Jean. Il vint en témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. Jean n'était pas la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière, le Verbe était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, illumine tout homme.
Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu dans son propre bien et les siens ne l'ont pas accueilli. Mais à ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Ceux-là ne sont pas nés du sang, ni d'un vouloir de chair ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu. Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire, cette gloire que, Fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père. Jean lui rend témoignage et proclame: «Voici celui dont j'ai dit: après moi vient un homme qui m'a devancé, parce que, avant moi, il était». De sa plénitude en effet, tous, nous avons reçu, et grâce sur grâce. Si la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu Fils unique, qui est dans le sein du Père, nous l'a dévoilé.

© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B.)

L'évangile au cœur de notre vie

Pour ceux qui ne le savent pas, le texte de notre Évangile de ce jour est de Jean, un des apôtres de notre Seigneur Jésus. Par contre le « Jean » mentionné dans l’Evangile est « Jean le Baptiste ». Ce sont deux « Jean » différents.

Ce passage que nous venons de lire est le début de l’Evangile de l’apôtre. J’aime beaucoup ce prologue qui nous dévoile toute la nature profonde de notre Seigneur Jésus. Une nature entre le Verbe et selon les traductions que l’on rencontre chez nos frères protestants, la Parole (Logos en Grec) plus appropriée.
Pour moi, le Verbe signifie la nature de Dieu quand il demande à Moïse de délivrer son peuple, Moïse demande à Dieu son nom. Dans la Torah, il est écrit en quatre lettres « יהוה » appelées le « Tétragramme » qui est pour les juifs imprononçable. En voyant ces quatre lettres, ils prononcent souvent « Hachem » qui veut dire « Le Nom ». Tout ce que l’on sait, c’est que ces quatre lettres sont les racines du « verbe être ».
Tandis que le nom « Logos » vient du grec qui veut dire « Parole » signifie pour moi le complément de la nature de Dieu dans les trois premiers versets de la Genèse : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre, la terre était déserte et vide et les ténèbres à la surface de l’abîme ; le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux et Dieu dit : que la lumière soit. » (Dieu prononce une Parole et son premier mot est la lumière).

Cette Lumière éclaire tous les hommes… c’est une révélation extraordinaire qui souligne l’universalité de la venue de notre Seigneur Jésus. Cette lumière n’est pas limitée à un groupe de personnes… elle est offerte à tous. Notre Seigneur Jésus est la « Véritable Lumière ». Elle n’est pas forcément une source de connaissance pour de grands théologiens ou de grands savants. L’enseignement de notre Seigneur Jésus illumine nos ténèbres, éclaire notre vie quotidienne, là où nous sommes, là où nous en sommes… si simple soit-elle, si souffrante, si médiocre… souvent méprisée… mise à l’écart des élites.

L’Evangile de ce jour nous explique que « le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous ». La version grecque est plus profonde : « καὶ ἐσκήνωσεν ἐν ἡμῖν » ce qui veut dire qu’il dressa sa tente parmi nous. Ce passage exprime ce mystère de l’incarnation, Dieu prenant une forme humaine pour être au milieu de nous en dressant sa demeure, auprès de nos conditions sociales, humaines et spirituelles… de nos joies et de nos souffrances. De Dieu, c’est un acte d’amour et de rédemption… un acte profond d’un Dieu que l’on pense très souvent inaccessible.

Ce prologue insiste également sur le rôle de Jean-Baptiste en tant que témoin de la lumière, préparant le chemin du Christ, notre Seigneur Jésus.

L’Evangile nous dit aussi :« De sa plénitude en effet, tous, nous avons reçu, et grâce sur grâce. Si la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. » Cela souligne la transition entre la première alliance, représentée par la loi donnée à Moïse, et la seconde alliance, caractérisée par la grâce et la vérité révélées en notre Seigneur Jésus.

Même si vous avez pris de la distance envers l’Eglise, que l’Evangile de ce jour de Noël éclaire votre vie. La Parole de Dieu vous offre une vision extraordinaire de notre Seigneur Jésus en tant que Logos, Parole ou Verbe, incarné pour vous apporter la grâce, la vérité et la lumière dans votre vie et dans le monde. La lumière établit est le fondement de notre foi et l'œuvre rédemptrice que notre Seigneur Jésus nous apporte. Cette lumière vous invite à contempler la grandeur de notre Seigneur, le Verbe, la Parole éternelle qui s'est faite chair.
Amen !

Didier Antoine

bottom of page