top of page

« Fiducia supplicans » Une Déclaration du Vatican en faveur de la Pastorale pour la bénédiction des couples en situation irrégulière. Visionnaire ?

19/01/2024 18:00

« Fiducia supplicans » Une Déclaration du Vatican en faveur de la Pastorale pour la bénédiction des couples en situation irrégulière. Visionnaire ?

Le document intitulé « Fiducia supplicans » du Dicastère pour la Doctrine de la Foi ne représente pas une avancée significative dans la manière dont l'Église catholique aborde les défis contemporains liés au mariage et à la sexualité. Cette déclaration qui se veut ambitieuse mérite-t-elle d'être saluée ?


Affirmation solide de la Doctrine traditionnelle « Fiducia supplicans » s'efforce de maintenir la doctrine traditionnelle de l'Église en ce qui concerne le mariage et la sexualité. En insistant sur l'interdiction de tout rite liturgique ou bénédiction qui pourrait induire en erreur, la déclaration renforce la fermeté de l'Église sur ces questions. Les interrogations demeurent. Cette bénédiction se fera en catimini, non pas en couple visiblement, mais individuellement.


Cette déclaration donne aux évêques la flexibilité nécessaire pour exercer un discernement pastoral au niveau local, en tenant compte des diversités culturelles et sociales. Cela reflète une approche pragmatique qui tient compte des nuances de chaque communauté catholique. Donc, si nous avons bien compris, c’est l’évêque qui sera maître de son diocèse et donnera les consignes aux prêtres.


Dans la considération des défis internationaux, la déclaration prend en compte la diversité des contextes internationaux, notamment dans les pays où l'homosexualité est criminalisée. En reconnaissant les défis juridiques et culturels auxquels sont confrontés les évêques de ces régions, cette déclaration encourage une approche pastorale prudente sans compromettre la doctrine établie. Pensez-vous que dans certains pays, les évêques encourageront les prêtres à bénir des couples en situation irrégulière ?


Même si cette déclaration veut démontrer que cette innovation pastorale est pour certains fidèles, une véritable nouveauté dans la redéfinition des bénédictions pastorales qui introduit clairement une distinction entre les bénédictions liturgiques et les bénédictions pastorales spontanées. Est-ce vraiment une approche novatrice ?


En accordant une bénédiction aux couples en situation irrégulière, le Pape François veut élargir la compréhension traditionnelle des bénédictions et met en valeur la pastorale populaire et la simplicité, offrant ainsi une réponse adaptée aux réalités contemporaines. Mais cette vision pastorale a été écornée par une levée de boucliers par certains évêques. Qu’en pensez-vous ?


Dans son communiqué de Presse, le Vatican confirme cette nature brève et non ritualisée de ces bénédictions particulières en les distinguant nettement des bénédictions liturgiques… En les autorisant, tout en les excluant de toute forme de la liturgie. Le communiqué de presse élimine les ambiguïtés potentielles et offre des directives claires aux évêques. Selon vous, est-ce que cette déclaration clarifie finalement de manière convaincante les bénédictions des couples en situation irrégulière ? Ne craignez-vous pas que les évêques réagissent et imposent aux prêtres de leur diocèse selon leurs propres convictions… même leurs convictions idéologiques ?


Selon le communiqué de presse, le Vatican démontre l’importance d’une catéchèse explicative, montrant une préoccupation qui se veut sincère pour la compréhension et pour l’acceptation de ces bénédictions pastorales. La question que pose notre cercle de réflexion : Les couples en situation irrégulières, des chrétiens divorcés et remariés… Il y a souvent des jeunes de trente ans à peine, où certains cas ont été douloureux. N’ont-ils pas le droit à une seconde chance de bonheur en les bénissant officiellement tout en promouvant une pastorale respectueuse ? Qu’en pensez-vous ?


Le document « Fiducia supplicans » représente-t-il selon vous un pas audacieux vers une pastorale d’accueil et aux réalités contemporaines ?


Est-ce que cette déclaration invitera les fidèles à une réflexion sereine soulignant la nécessité d’accepter et de comprendre ces bénédictions particulières, ces couples en situations irrégulières ?


Le chemin est encore long.

bottom of page