top of page

Thème de réflexion sur la pauvreté

21/01/2024

Thème de réflexion sur la pauvreté

Le monde est confronté inlassablement à des niveaux de pauvreté très inquiétants… ainsi qu’en France. Des millions de concitoyens sont sous le seuil de la pauvreté. Les chiffres sont alarmants… et ne diminuent pas.


En France, 14,6% de la population vivent en dessous du seuil de la pauvreté, soit près de 9 millions de personnes. Une réalité !


Les groupes les plus vulnérables tels que les familles monoparentales, les jeunes, les étudiants et les personnes âgées. Le chômage persistant, le coût élevé du logement et le niveau médiocre de l’éducation et de la formation contribuent à cette situation dramatique.


Sans faire de polémique politique, il faut que nos dirigeants adaptent des réformes urgentes pour répondre de manière efficace aux besoins des personnes en situation de pauvreté. Il faut sans cesse revoir les domaines de l’emploi, du logement et des services sociaux. Revoir l’éducation et la formation professionnelle et en entreprise pour briser le cycle de la pauvreté. Renforcer les compétences pour lutter contre le chômage… sans oublier l’accès à l’emploi de ceux qui sont en fin de carrière. Il faut soutenir sans relâche les organisations non gouvernementales et les associations caritatives qui jouent un rôle vital auprès des personnes en précarité.


Au « Cercle de Réflexion Jacque Loew », nous soulignons que nous pouvons apporter une réponse chrétienne pour lutter contre la pauvreté.


Même si nous avons pris nos distances vis-à-vis de l’Eglise, nous pouvons organiser grâce aux réseaux sociaux des initiatives pour répondre aux défis auxquels sont confrontés les plus démunis dans notre société.


Notre Seigneur Jésus nous enseigne clairement sur nos responsabilités envers les plus démunis.


Les paroles de notre Seigneur Jésus nous rappellent l’importance de l’amour du prochain et la compassion envers les exclus de la société. Jésus nous dit en Matthieu 25, verset 40 « ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »


Beaucoup de catholiques en retrait ne se sentent pas à l’aise dans les grandes organisations chrétiennes… c’est une réalité ! Mais il faut cependant admettre qu’elles font des choses magnifiques… leur travail reflète des valeurs de solidarité.


Même si nous nous sommes éloignés de l’Eglise institution, nous pouvons individuellement édifier une société où l’amour, la justice et la compassion guident nos actions envers les plus vulnérables.

bottom of page