top of page
18 JUIN 2024

18 JUIN 2024

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 5, 43-48

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples : « vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Et moi, je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense allez-vous en avoir? Les collecteurs d'impôts eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens n'en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

© Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B.)

L'Evangile au cœur de notre vie

Ce texte, prononcé par notre Seigneur Jésus lors du Sermon sur la montagne, nous invite à une réflexion profonde sur la nature de l'amour et de la perfection chrétienne. À l'époque de notre Seigneur Jésus, les Juifs vivaient sous l'occupation romaine, marquée par des tensions… des conflits constants. Dans ce contexte, l'appel à aimer ses ennemis était non seulement révolutionnaire, mais aussi extrêmement difficile à accepter et à mettre en pratique. C’était une époque.

Aujourd'hui, notre contexte est différent, mais les défis restent tout aussi grands. Dans un monde marqué par la division, les conflits sociaux, et parfois même la polarisation au sein de notre propre Église, ce message de Jésus résonne avec une pertinence renouvelée.

Cependant il existe encore… des dirigeants qui veulent occuper un territoire étranger. Nous pensons tous bien sûr à la guerre en Ukraine.

Jésus nous appelle à un amour radical, un amour qui transcende les frontières de l'affinité naturelle et de la réciprocité. Il ne s'agit pas seulement d'aimer ceux qui nous aiment en retour, mais d'élargir notre cœur à ceux qui nous ont blessés, à ceux qui sont différents de nous, et même à ceux qui nous persécutent. Difficile à comprendre… difficile à faire. Il y a tellement de souffrances chez les personnes blessées.

Pour ceux qui ont pris leurs distances avec l'Église catholique, ce message peut être particulièrement poignant. Peut-être avez-vous ressenti de la déception, de la douleur, ou même de la trahison au sein de la communauté ou d’une institution. Notre Seigneur Jésus ne nie pas ces sentiments, mais il nous invite à une voie supérieure : la voie du pardon et de l'amour inconditionnel. Il nous rappelle que l'amour véritable ne dépend pas des actions de l'autre, mais découle de notre relation avec Dieu, qui aime tous ses enfants sans distinction.

Cette invitation à aimer nos ennemis et à prier pour ceux qui nous persécutent est une opportunité de transformation personnelle. Elle nous pousse à voir l'autre avec les yeux de Dieu, reconnaissant en chacun la dignité et la valeur intrinsèques, même lorsque cela semble difficile… incompréhensible… injuste... impossible.

En pratiquant cet amour radical, nous devenons des témoins authentiques de l'Évangile dans le monde. Nous montrons que l'amour de Dieu n'est pas limité par nos imperfections humaines, mais qu'il est une force puissante de réconciliation et de guérison.

Ayons cette force de méditer sur ces paroles de Jésus et à les intégrer dans votre vie quotidienne. Que nous puissions tous, malgré nos différends et nos blessures, nous rapprocher de la perfection de l'amour divin. Que cet amour guide nos actions, guérisse nos cœurs, et nous unisse dans une communion renouvelée avec Dieu et avec les autres.

Confions à Dieu nos blessures, confions-lui nos difficultés voire notre impossibilité de pardonner quand nous avons subi de terribles violences … de souffrances, des traumatismes qui reviennent inlassablement à la surface. De l’expérience de certains, le pardon est déjà une violence. Puisse Dieu nous aider dans la prière et la méditation.

Partagez autour de vous

bottom of page