top of page
22 JUIN 2024

22 JUIN 2024

Evangile de notre Seigneur Jésus en Matthieu 6, 24-34

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent. Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu'eux ? Qui d'entre vous d'ailleurs peut, en s'en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie ? Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils poussent: ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Que si Dieu habille de la sorte l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ! Ne vous inquiétez donc pas en disant: Qu'allons-nous manger ? Qu'allons-nous boire ? De quoi allons-nous nous vêtir ? Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain: demain s'inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »

© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B.)

L'Evangile au cœur de notre vie

À l'époque de notre Seigneur Jésus, comme aujourd'hui, les gens étaient préoccupés par leurs besoins matériels. La nourriture, les vêtements, le toit sur la tête... ces préoccupations sont universelles et intemporelles. Cependant, notre Seigneur Jésus nous appelle à une confiance plus profonde, à une foi en la providence divine qui transcende nos angoisses quotidiennes.

Pour ceux d'entre vous qui ont pris leurs distances avec l'Église catholique, peut-être à cause de déceptions, de scandales ou simplement de divergences personnelles, ce message reste pertinent. Notre Seigneur Jésus ne nous parle pas ici d'institutions ou de doctrines, mais de notre relation personnelle avec Dieu notre Père, de notre confiance en Lui.

Dans notre société moderne, où la réussite matérielle est souvent glorifiée, où l'accumulation de biens est perçue comme un signe de succès, beaucoup de gens se préoccupent principalement de leur apparence physique, de la nécessité d'avoir une armoire pleine de vêtements, de boîtes à chaussures, ou passent leur temps à se relooker. Cependant, notre Seigneur Jésus nous enseigne qu'il est essentiel dans notre vie de nous occuper des choses de Dieu, de prendre soin de nos amis, de nos parents et de nos enfants dans le besoin.

Les paroles que nous enseigne notre Seigneur Jésus peuvent sembler radicales. Mais elles nous rappellent une vérité fondamentale : la vraie richesse ne se mesure pas en possessions matérielles, mais en paix intérieure, en amour, en foi.

Notre Seigneur Jésus utilise ici des images simples mais puissantes : les oiseaux, les lis des champs. Ils vivent dans l'abondance de la création de Dieu sans se soucier de demain. Cela ne signifie pas que nous devons négliger nos responsabilités ou vivre de manière imprévoyante, mais que nous devons trouver un équilibre, une confiance en Dieu, notre Père, qui nous libère de l'angoisse incessante de notre monde d’aujourd’hui.

Pour ceux qui souffrent, qui manquent de tout, les personnes pauvres, ces paroles peuvent être incompréhensibles. Mais elles sont un rappel puissant que Dieu connaît nos besoins et qu'Il ne nous abandonne pas. Chercher le royaume de Dieu signifie vivre selon ses valeurs de justice, d'amour et de solidarité. C'est dans cette quête que nous trouvons la paix et la force pour surmonter nos épreuves.

Ce passage nous invite à redécouvrir une foi vivante et personnelle. Peu importe où nous en sommes avec l'Église, peu importe si nous nous avons pris de la distance envers elle, ce message de notre Seigneur Jésus nous parle directement : il s'agit de recentrer nos vies, de chercher d'abord le royaume de Dieu et sa justice. Cela signifie vivre selon les valeurs de l'Évangile – amour, compassion, justice, paix – et faire confiance en la providence de Dieu.

Que cette réflexion nous aide à alléger nos cœurs de nos inquiétudes et à retrouver une confiance sereine en Dieu, notre Père, qui prend soin de nous avec amour et fidélité.

Partagez autour de vous

bottom of page