top of page
SAMEDI 15 JUIN 2024

SAMEDI 15 JUIN 2024

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 5, 33-37

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples. Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne feras pas de faux serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi. Et tu ne jugeras pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Quand vous dites « oui », que ce soit un « oui », quand vous dites « non », que ce soit un « non ». Tout ce qui est en plus vient Mauvais.

© Source Liturgie catholique – AELF

La parole de Dieu au cœur de notre vie

Ce passage aborde le sujet des serments et de la vérité, des thèmes essentiels qui résonnent particulièrement pour nous, chrétiens qui avons pris de la distance vis-à-vis de l'Église institutionnelle.
À l'époque de Jésus, les serments étaient courants et souvent utilisés pour donner du poids à une parole ou à une promesse. Les Pharisiens et les enseignants de la loi mettaient un point d'honneur à respecter les serments faits au nom de Dieu, tout en trouvant parfois des moyens de contourner leur propre parole par des subtilités juridiques.

Jésus va au-delà des pratiques de son temps en nous appelant à une intégrité radicale. Il nous dit de ne pas jurer du tout, mais de faire en sorte que notre parole soit suffisante par elle-même. Autrement dit, Jésus nous appelle à être des personnes de vérité et d'honnêteté, dont les paroles ne nécessitent pas de serment pour être crues.

Pour nous, qui avons pris de la distance avec l'Église catholique, ce message reste puissamment pertinent. Beaucoup d'entre nous ont été déçus par des promesses non tenues ou des scandales qui ont ébranlé notre confiance dans l'institution. Nous nous retrouvons parfois dans une quête de vérité et d'authenticité en dehors des structures établies.

Jésus nous invite à incarner la vérité dans notre vie quotidienne. Que nos "oui" soient "oui" et nos "non" soient "non". Cela signifie vivre de manière transparente et honnête, sans avoir besoin de recourir à des serments ou des assurances supplémentaires : « Je te jure par le ciel … ! ; Je te jure sur ma tête ou celle de mes enfants… ! ; Je te le jure devant Dieu… ! Je te le jure sur ma vie… ! Dans un monde où la vérité peut sembler relative et où les promesses sont souvent brisées, notre appel est de montrer un chemin différent, celui de la fidélité à notre parole.

En vivant de cette manière, nous pouvons devenir des témoins de l'Évangile même en dehors des murs de l'Église institutionnelle. Nous pouvons être des bâtisseurs de confiance et de réconciliation, montrant que la foi chrétienne est avant tout une relation vivante avec Dieu et avec les autres, basée sur la vérité et l'amour.
Notre Seigneur Jésus nous appelle à une vie d'intégrité et de simplicité dans notre parole. En vivant ainsi, nous honorons Dieu et contribuons à restaurer la confiance, tant dans nos relations personnelles que dans notre communauté plus large. Que le Seigneur nous donne la force et la sagesse de vivre cette vérité chaque jour.

Didier Antoine
Initiateur de l'Ecole de la foi Jacques Loew

Partagez autour de vous

bottom of page