top of page
VENDREDI 14 JUIN 2024

VENDREDI 14 JUIN 2024

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 5, 27-32

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples : Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère. Et moi, je vous dis: quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà, dans son cœur, commis l'adultère avec elle. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi: car il est préférable pour toi que périsse un seul de tes membres et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe la et jette-la loin de toi: car il est préférable pour toi que périsse un seul de tes membres et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne. D'autre part il a été dit : Si quelqu'un répudie sa femme, qu'il lui remette un certificat de répudiation. Et moi, je vous dis : quiconque répudie sa femme sauf en cas d'union illégale l'expose à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une répudiée, il est adultère.

© Source : Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B)

L'Evangile au cœur de notre vie

Aujourd'hui, nous méditons sur un passage de l'Évangile de Matthieu, au chapitre 5, versets 27 à 32. Ce passage aborde des thèmes qui sont aussi pertinents aujourd'hui qu'ils l'étaient il y a deux mille ans, et peut-être même plus, car ils touchent aux fondements de notre humanité et de nos relations.

À première vue, ces paroles peuvent sembler sévères, voire extrêmes. Pourtant, notre Seigneur Jésus utilise ici un langage fort pour souligner la gravité du péché de l'adultère et l'importance de la fidélité dans nos relations. Il ne s'agit pas simplement de respecter une loi extérieure, mais de comprendre l'intention profonde derrière cette loi : celle de protéger l'amour et la fidélité. C’est très important.

À l'époque de notre Seigneur Jésus, le contexte social et religieux était très différent de celui d'aujourd'hui. Le mariage était souvent perçu comme un contrat social et économique, et les droits des femmes étaient très limités. Notre Seigneur Jésus, par ses enseignements, cherchait à élever la dignité de tous, et surtout à protéger les plus vulnérables dans ces relations.

Dans l’histoire de France, dans l’aristocratie, nos princes et nos rois et la bourgeoisie des 18ème et 19ème siècles qui se disaient très catholiques, l’adultère était une pratique courante. Les hommes trompaient leur femme à n’en plus finir et les femmes s’amusaient à collectionner des amants pour la bonne et simple raison que le mariage était souvent soumis à des arrangements diplomatiques, économiques… à la course de cette fameuse dot. C’était toute une époque.

Aujourd'hui, nous vivons dans une société où les relations et les mariages sont souvent soumis à de nombreuses pressions et défis : les pressions économiques, l’insécurité financière, l’équilibre entre travail et vie personnelle… Les métiers en tension, le personnel hospitalier souvent épuisé, les métiers concernant la sécurité, police, gendarmerie et militaire ; l’impact des réseaux sociaux qui peut créer des jalousies et faciliter des infidélités ; la dépendance technologique, l’utilisation excessive des smartphones, des jeux en ligne, des plateformes de séries peuvent nuire à la communication ; la pression culturelle et sociétale, pression des groupes et des communautés… se marier ne sert à rien. Les religions manipulatrices peuvent créer des effets contre-productifs, les engagements politiques et associatifs, le militantisme et bien sûr le milieu artistique. Sans oublier une situation importante où la ligne rouge est franchie : les violences conjugales en grande majorité chez les femmes. Des femmes martyrisées où la société et la justice ont encore des progrès à faire.

Beaucoup de nos contemporains cherchent un sens profond et une authenticité dans leurs relations. Ils veulent aller au-delà des conventions sociales et des apparences, pour trouver un amour véritable, basé sur le respect mutuel et la fidélité.

Pour ceux d'entre nous qui ont pris leurs distances avec l'Église catholique, peut-être en raison de désaccords ou de blessures passées, il est essentiel de reconnaître que les enseignements de notre Seigneur Jésus transcendent les institutions humaines. Ses paroles nous invitent à une introspection personnelle, à une quête de vérité et d'authenticité dans notre vie quotidienne.

Notre Seigneur Jésus nous appelle à une pureté de cœur, non pas par une conformité rigide à des règles, mais par une transformation intérieure qui nous pousse à voir l'autre avec respect et amour. C'est un appel à vivre de manière intégrale et authentique, à cultiver des relations qui reflètent la profondeur de notre engagement et de notre foi.

Dans ce monde en perpétuelle évolution, où les valeurs semblent souvent en conflit, cherchons à incarner cet amour fidèle et respectueux dans nos vies. Que nos actions soient guidées par cette compréhension profonde que notre Seigneur Jésus nous offre, et que nous soyons des témoins de cette fidélité dans toutes nos relations.

Que la paix et la grâce de Dieu nous accompagnent tous, aujourd'hui et toujours.

Didier Antoine

Partagez autour de vous

bottom of page