top of page

L'EVANGILE AU COEUR DE NOTRE VIE

3 DECEMBRE 2023

Livre du Prophète Esaïe 63, 16 ; 64, 7

C’est toi, SEIGNEUR, qui es notre Père. Notre Rédempteur depuis toujours, c’est là ton nom. Pourquoi tu nous fait errer, SEIGNEUR, loin de tes chemins. Et endurcis-tu nos cœurs qui sont loin de te craindre. Reviens pour la cause de tes serviteurs, des tribus de ton patrimoine. C’est pour peu de temps que ton peuple saint est entré dans son héritage ; nos agresseurs l’ont écrasé, ton sanctuaire ! Ah ! si tu déchirais les cieux et si tu descendais, tel que les montagnes soient secouées devant toi, voilà que tu es descendu, les montagnes sont ébranlées devant toi. Jamais on n’a entendu dire, jamais on n’a ouï dire, jamais l’œil n’a vu qu’un dieu, toi excepté, ait agi pour qui comptait sur lui. Tu surprends celui qui se réjouit de pratiquer la justice, ceux qui sur tes chemin se souviennent de toi. Te voilà irrité, car nous avions dévié ; c’est sur ces chemin d’autrefois que nous serons sauvés. Tous, nous avons été comme l’impur, et tous nos actes de justices, comme des linges répugnants ; tous nous sommes fanés comme la feuille, nul n’en appelle à ton nom, nul ne se réveille pour t’en saisir, car tu as caché ton visage, tu as laissé notre perversité nous prendre en mains pour faire de nous des dissolus. Cependant, SEIGNEUR, notre Père c’est toi ; c’est nous l’argile, c’est toi qui nous façonnes, tous nous sommes l’ouvrage de ta main.

© Source : Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B)

L'évangile au cœur de notre vie

Ce passage, empreint de prière et de supplication, exprime la relation complexe entre le peuple de Dieu et son Créateur. Le prophète s'adresse à Dieu en utilisant des titres significatifs tels que « Notre-rédempteur-depuis-toujours », mettant en lumière la nature salvatrice et éternelle de Dieu.

Le questionnement du prophète révèle une profonde inquiétude pour la condition spirituelle du peuple. Le constat de l'errance et de l'endurcissement des cœurs est posé avec une sincérité poignante. La supplication « Reviens » reflète le désir ardent de voir Dieu rétablir la communion avec son peuple. C'est une invocation passionnée, une reconnaissance de la dépendance totale envers le Créateur.
L'image puissante de « déchirer les cieux » et de descendre évoque la manifestation spectaculaire de la présence divine. Les montagnes qui s'ébranlent symbolisent la grandeur et la majesté de Dieu. C'est une invitation à une rencontre transformative avec le Tout-Puissant.

Le prophète reconnaît la justice de Dieu dans son jugement initial, mais il implore la grâce en confessant les péchés du peuple. La comparaison de leurs actes justes à des « linges répugnants » souligne la nécessité de la purification et de la rédemption divines. Malgré la rébellion passée, le prophète exprime une confiance renouvelée en la miséricorde de Dieu.

La dernière partie du passage témoigne d'une acceptation humble de la relation entre Dieu et son peuple. Le recours à l'image de l'argile façonnée par le potier souligne la souveraineté de Dieu dans la création et la responsabilité du peuple envers son Créateur. En reconnaissant que Dieu est le Père qui les façonne, le prophète témoigne de la confiance en la providence divine même au milieu des épreuves.

Ce passage révèle une tension entre la rébellion humaine et la grâce divine, illustrant le cycle de la désobéissance, du repentir et de la rédemption. Il met en lumière l'espoir en la capacité de Dieu à transformer les cœurs endurcis et à restaurer la relation brisée entre le Créateur et sa création.

Didier Antoine

bottom of page