top of page

PREMIER TESTAMENT

231206

mercredi, 1ère semaine de l'Avent

6 DECEMBRE 2023

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 15, 29-37

Notre SEIGNEUR Jésus gagna les bords de la mer de Galilée. Il monta dans la montagne, et là il s'assit. Des gens en grande foule vinrent à lui, ayant avec eux des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets et bien d'autres encore. Ils les déposèrent à ses pieds, et il les guérit. Aussi les foules s'émerveillaient-elles à la vue des muets qui parlaient, des estropiés qui redevenaient valides, des boiteux qui marchaient droit et des aveugles qui recouvraient la vue. Et elles rendirent gloire au Dieu d'Israël. Notre SEIGNEUR appela ses disciples et leur dit : « J'ai pitié de cette foule, car voilà déjà trois jours qu'ils restent auprès de moi, et ils n'ont pas de quoi manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun: ils pourraient défaillir en chemin ». Les disciples lui dirent: « D'où nous viendra-t-il dans un désert assez de pains pour rassasier une telle foule » ? Notre SEIGNEUR leur dit: « Combien de pains avez-vous » ? « sept, dirent-ils, et quelques petits poissons ». Notre SEIGNEUR ordonna à la foule de s'étendre par terre, prit les sept pains et les poissons, et, après avoir rendu grâce, il les rompit et les donnait aux disciples, et les disciples aux foules. Et ils mangèrent tous et furent rassasiés; on emporta ce qui restait des morceaux: sept corbeilles pleines.

© Source Traduction Œcuménique de la Bible.

L’Evangile de ce jour nous relate un moment significatif dans la mission de notre Seigneur Jésus… mettant en lumière sa compassion et son pouvoir miraculeux. Notre Seigneur Jésus quitte la région de Tyr et Sidon et se dirige vers la mer de Galilée. Sa réputation précède sa venue, et de nombreuses personnes souffrantes commencent à le suivre. Ce passage souligne la portée universelle de sa mission sur la terre, attirant des foules diverses en quête de guérison et d'espoir.

La première partie du passage décrit la guérison de nombreux malades, démontrant la puissance divine de notre Seigneur Jésus. Ces guérisons ne se limitent pas à une catégorie spécifique de maladies. Ces guérisons soulignent ainsi la nature universelle de la compassion de notre Seigneur Jésus envers toutes les formes de souffrance.

La deuxième partie de l'Évangile expose le miracle de la multiplication des pains et des poissons que beaucoup connaissent. Notre Seigneur sait aussi le besoin fondamental des hommes et des femmes. Il dit « J'ai pitié de cette foule, car voilà déjà trois jours qu'ils restent auprès de moi, et ils n'ont pas de quoi manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun: ils pourraient défaillir en chemin ».
Face à la préoccupation des disciples concernant la nourriture pour la foule nombreuse,
Jésus prend sept pains et quelques poissons que les disciples avaient en leur possession… les bénits, puis les distribue aux disciples pour qu'ils les donnent à la foule.

Ce passage de l’Evangile ne nous dit pas que Jésus avait multiplié les pains… En les bénissant, tous mangeaient à leur faim.
Le nombre de pains et de poissons, initialement limité, devient suffisant pour nourrir les milliers de personnes présentes, soulignant la surabondance de la grâce divine et la capacité de notre Seigneur Jésus à répondre aux besoins les plus fondamentaux de l'humanité. Ce miracle rappelle également l'épisode de la manne dans l'Ancien Testament, renforçant ainsi la continuité entre la première et la seconde alliance.

Même si nous avons pris nos distances envers l’Eglise, notre Seigneur Jésus se préoccupe aussi de ceux qui se sont retirés de la communauté… Beaucoup d’hommes et de femmes ont souffert dans l’Eglise. Notre Seigneur s’adresse à tous… Il y a sûrement de belles personnes dans l’Eglise… et moi, catholique insignifiant, je tiens debout grâce à la méditation et la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus… Beaucoup cherchent une guérison et une nourriture spirituelle. Ce passage de l’Evangile nous incite à placer notre confiance en notre Seigneur Jésus, source de vie et de réconfort pour tous ceux qui le suivent avec confiance.

Didier Antoine

bottom of page