top of page

PREMIER TESTAMENT

231217B

3ème dimanche du Temps de l'Avent

17 DECEMBRE 2023

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 1, 6-8. 19-28

Il y eut un homme, envoyé de Dieu ; son nom était Jean. Il vint en témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. Il n'était pas la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière, Et voici quel fut le témoignage de Jean lorsque, de Jérusalem, les Juifs envoyèrent vers lui des prêtres et des lévites pour lui poser la question: « Qui es-tu » ? Il fit une déclaration sans restriction, il déclara : « Je ne suis pas le Christ ». Et ils lui demandèrent: « Qui es-tu? Es-tu Elie » ? ; il répondit: « Je ne le suis pas ». «Es-tu le Prophète » ? Il répondit non. Ils lui dirent alors : « Qui es-tu ? que nous apportions une réponse à ceux qui nous ont envoyés ! Que dis-tu de toi-même » ? Il affirma: « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: "Aplanissez le chemin du Seigneur", comme l'a dit le prophète Esaïe ». Or ceux qui avaient été envoyés étaient des Pharisiens. Ils continuèrent à l'interroger en disant: « Si tu n'es ni le Christ, ni Elie, ni le Prophète, pourquoi baptises-tu » ? Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l'eau. Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; il vient après moi et je ne suis même pas digne de dénouer la lanière de sa sandale ». Cela se passait à Béthanie, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait.



© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B)

Le passage de l’Evangile du jour nous plonge dans un moment clé du début du ministère public de Jean-Baptiste. Les autorités juives de l’époque, les prêtres et les lévites, envoyés de Jérusalem, interrogent Jean-Baptiste pour comprendre qui il est et quel est son rôle. Jean-Baptiste, humble… sans détour dans sa mission, nie être le Messie, Élie ou le prophète attendu. Il déclare plutôt être la voix de celui qui crie dans le désert, préparant le chemin du Seigneur.

Ce passage souligne la tension et l'attente messianique palpables à l'époque. Les interrogations des envoyés reflètent le désir ardent de trouver le Messie promis, et Jean-Baptiste, dans son rôle prophétique, pointe vers l'accomplissement de cette attente. Il se positionne comme un précurseur, annonçant la venue imminente de quelqu'un de plus grand que lui.

La réponse de Jean-Baptiste, « au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas, » suscite évidemment une anticipation et une curiosité croissantes parmi ceux qui l'interrogent. Cela crée un suspense narratif, invitant les lecteurs que nous sommes ce jour, à se demander qui est ce personnage mystérieux.

Le baptême de Jean est également évoqué, établissant le lien entre son ministère de préparation… l’annonce à la conversion… et le baptême qui suivra, administré par celui qui vient. L'eau, utilisée par Jean-Baptiste dans son baptême de repentance, devient un symbole puissant de purification et de transformation, anticipant le baptême plus profond et spirituel qui sera instauré par notre Seigneur Jésus.
Même si nous avons pris de la distance envers l’Eglise, ce passage, par son contexte et sa présentation nous encourage aussi à la réflexion… à notre propre réponse à la présence de notre Seigneur Jésus parmi nous. Le prophète nous invite à nous interroger sur notre propre préparation intérieure et notre reconnaissance de la voix de celui qui crie dans nos déserts, nous invitant à suivre le chemin du Seigneur… chemin qui transforme une existence.
Amen !

Didier Antoine

bottom of page