top of page

PREMIER TESTAMENT

231222

Temps de la Nativité

22 DECEMBRE 2023

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 1, 46-56

Marie rend grâce au Seigneur : « Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit s'est rempli d'allégresse à cause de Dieu, mon Sauveur, parce qu'il a jeté ses yeux sur l’abaissement de sa servante. Oui, désormais, toutes les générations me proclameront bienheureuse, parce que le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses : saint est son Nom. Sa bonté s'étend de génération en génération sur ceux qui le craignent.
Il a agi avec la force de son bras: il a dispersé les hommes qui avaient le cœur des pensées orgueilleuses : il a jeté les puissants à bas de leurs trônes et il a élevé les humbles; les affamés, il les a comblés de biens et les riches, il les a renvoyés les mains vides. Il est venu en aide à Israël son serviteur en souvenir de sa bonté, comme il l'avait dit à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa descendance pour toujours ». Marie resta chez sa cousine Elisabeth environ trois mois, puis elle retourna chez elle. »

© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B.)

Ce passage de l’Evangile, également connu sous le nom du « Magnificat », présente le cantique de Marie, la mère de notre Seigneur Jésus, en réponse à la salutation de sa cousine Élisabeth que nous avons lue hier.
Ce cantique, rempli de louange et de reconnaissance, offre un témoignage puissant de la foi et de l'humilité de Marie, ainsi que de la grandeur de Dieu qu’elle exprime dans l’allégresse.

Le Magnificat débute par les paroles mémorables de Marie : « Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit s'est rempli d'allégresse à cause de Dieu, mon Sauveur ». Ces paroles expriment une profonde adoration et gratitude envers Dieu. Marie reconnaît l'extraordinaire bénédiction d'être choisie pour être la mère du Sauveur et souligne la grandeur de Dieu. L'humilité de Marie transparaît également dans le Magnificat, car elle se décrit comme une servante du Seigneur.

Marie reconnaît la faveur divine malgré sa condition humble, soulignant que Dieu élève les humbles et renverse les puissants. Cette inversion des rôles traditionnels souligne la nature révolutionnaire de l'œuvre de Dieu dans le monde. Le cantique aborde également la justice de Dieu, déclarant que le Seigneur se souvient de sa miséricorde envers Israël.

Marie reconnaît la fidélité de Dieu envers ses promesses, et elle perçoit l'avènement de notre Seigneur Jésus comme l'accomplissement de ces promesses, apportant la miséricorde et la grâce à travers la venue du Messie.,Le Magnificat n'est pas seulement une expression individuelle de foi, mais il revêt également une dimension sociale et prophétique. Marie parle de l'exaltation des humbles, de la nourriture pour les affamés et du renversement des puissants.

Ces éléments révèlent la vision de Marie pour un ordre social transformé par la justice et la miséricorde de Dieu… mais les hommes en ont décidé autrement. Même si nous avons pris nos distances envers l’Eglise, le Magnificat de Marie dans l'Évangile représente pour nous aussi un hymne puissant de louange et de reconnaissance envers Dieu. Il offre une perspective unique sur notre foi, sur notre humilité et notre justice, mettant en lumière la manière dont Dieu s'engage avec le monde à travers des gens ordinaires qui répondent avec foi et obéissance. Ce passage continue d'inspirer les croyants en retrait de la communauté à célébrer la grandeur de Dieu et approfondir la mission transformative de notre foi.
Amen !

Didier Antoine

bottom of page