top of page

PREMIER TESTAMENT

240128

4ème dimanche du Temps Ordinaire - Année B

28 JANVIER 2024

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Marc 1, 21-28

Notre Seigneur Jésus et ses disciples entrèrent dans Capharnaüm. Et dès le jour du sabbat, entré dans la synagogue, Jésus enseignait. Ils étaient frappés de son enseignement; car il les enseignait en homme qui a autorité et non pas comme les scribes. Justement il y avait dans leur synagogue un homme possédé d'un esprit impur ; il s'écria : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth? tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu ». Jésus lui commanda sévèrement: « Tais-toi et sors de cet homme ». L'esprit impur le secoua avec violence et il sortit de lui en poussant un grand cri. Ils furent tous tellement saisis qu'ils se demandaient les uns aux autres : « Qu'est-ce que cela ? Voilà un enseignement nouveau, plein d'autorité! Il commande même aux esprits impurs et ils lui obéissent » ! Et sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de Galilée.

© Source Traduction Œcuménique de la Bible (T.O.B.)

Notre Seigneur Jésus se trouve avec ses disciples dans la synagogue de Capharnaüm pour enseigner. Dès le début, les auditeurs sont étonnés par sa manière qu’il enseigne avec une autorité nouvelle, différente de celle des scribes. C’est-à-dire que notre Seigneur Jésus n’évoque pas des citations écrites ou des traditions établies. Son autorité, voire fermeté, provient directement de sa relation avec son Père, notre Dieu.

Il y eut un homme possédé par un esprit impur. Il faut être prudent sur l’interprétation de ce passage. Cet échange révèle avant tout une dualité entre le bien et le mal… la lumière et les ténèbres. La confrontation entre notre Seigneur Jésus et l’homme possédé par un esprit impur démontre sa souveraineté sur les forces du mal. Il ne s’agit pas d’une guérison physique, mais d’une victoire spirituelle.

L’homme possédé reconnaît notre Seigneur Jésus comme le « Saint de Dieu » et la crainte que notre Seigneur soit venu pour délivrer l’homme possédé. Cela met en lumière son autorité qui va au-delà des paroles ordinaires. Cette autorité porte un pouvoir transformateur capable de libérer les captifs.

Notre Seigneur Jésus commande à l’esprit impur de sortir d’un homme possédé par une secousse spectaculaire… on nous parle d’un grand cri. Cela devait être sûrement impressionnant. Les chrétiens de tout temps ont été ballottés quand il s’agit de possession démoniaque, chasser Satan au nom de notre Seigneur Jésus, entre émerveillements, la fascination voire la peur et la perplexité et le doute.

Notre incompréhension face à la puissance de notre Seigneur Jésus est un thème récurrent dans l’Evangile de Marc invitant le lecteur à une réflexion profonde sur la nature divine de notre Seigneur. Nous le précisons, une réflexion personnelle et profonde est nécessaire.
Nous avons pris de la distance vis-à-vis de l’Eglise. Certains d’entre nous ont connu des manipulations spirituelles par des communautés en s’appuyant sur des passages comme celui-ci. Certaines pointent du doigt les maladies psychiques, les addictions et même l’homosexualité comme des possessions démoniaques…

Attention à une manipulation potentielle dans le contexte de l’exorcisme.
C’est très dangereux. il est important de rappeler aux personnes en quête spirituelle de faire preuve de discernement et de rechercher des pratiques qui favorisent la paix intérieure et le bien-être.

Il est crucial de considérer ces évènements avec précaution, en tenant compte du contexte culturel et religieux de l’époque… tout en reconnaissant l’autorité de notre Seigneur Jésus sur les forces démoniaques. Il est essentiel d'éviter des interprétations simplistes qui pourraient entraîner une manipulation indue de ceux qui sont les plus vulnérables.
La libération spectaculaire de l'homme possédé peut susciter des sentiments mitigés.

Dans le monde d’aujourd’hui où l’on constate de nombreux dégâts sur les manipulations spirituelles telles que les thérapies de guérison, il est crucial de rechercher une compréhension nuancée de ces textes, évitant les simplifications excessives, encourageant les hommes et les femmes à un discernement spirituel éclairé. Cela invite chacun d’entre nous à une réflexion approfondie personnelle. Nous constatons de plus en plus des communautés qui exercent une autorité spirituelle envers les êtres fragiles.

Souvenons-nous que le Seigneur Jésus désire ardemment notre bien. Sa présence dans nos vies est pleine de miséricorde. Il réside dans le cœur de chaque homme et de chaque femme, même si nous sommes éloignés de la communauté et à distance vis à vie de l’Eglise. Quand nous traversons des périodes de doutes ou d'éloignement, rappelons-nous que le Seigneur est toujours à nos côtés, prêt à nous accueillir avec amour et compassion.

C'est dans la compréhension profonde de l'amour inconditionnel de notre Seigneur Jésus que nous pouvons trouver la force de croire. Quelle que soit la distance que nous avons parcourue, le Seigneur nous attend avec les bras ouverts, prêt à nous guider sur le chemin de la paix intérieure… dans notre sphère privée.

Puissions-nous, dans ces moments de méditation, ressentir la douceur du Seigneur Jésus dans notre cœur, nous rappelant constamment que Son amour transcende toutes nos circonstances. Que cette réalité nous inspire à cultiver une relation profonde avec lui, sachant que même dans nos moments d'éloignement, il ne cesse de veiller sur nous.

bottom of page